Prendre RDV en ligne

Pascal Nottinger

LE BLOG

Nausées début grossesse, comment les arrêter ?

22 Fév, 2023 | Non classé

Les nausées sont fréquentes en début de grossesse : 72 % des femmes enceintes sont touchées par ces désagréments selon une étude de l’Ifop. Les nausées peuvent commencer dès les premières semaines de grossesse. Si leur origine est encore assez peu connue, il existe des moyens de les soulager. Découvrez les conseils de votre nutritionniste grossesse. 


Pourquoi les femmes enceintes sont sujettes aux vomissements ?

Les femmes enceintes sont nombreuses à souffrir de nausées en début de grossesse. Les nausées commencent généralement à partir de la 6ème semaine de grossesse et s’arrêtent vers la 12ème semaine. Chez 20 % des femmes enceintes cependant, les nausées continuent pendant les 9 mois de grossesse ! Quelles sont les causes des nausées en début de grossesse ?

Un taux d’hCG élevé

Il y a plusieurs causes aux nausées et vomissements du début de grossesse. La première explication est hormonale : durant les 12 premières semaines de grossesse, le corps va sécréter brutalement et en grandes quantité une hormone appelée hCG (gonadotrophine chorionique humaine). C’est d’ailleurs cette hormone que l’on va doser pour savoir si une femme est enceinte. Des études ont montré que les femmes les plus sujettes aux nausées de début de grossesse présentent un taux d’hCG et d’hormone thyroïdienne T4 plus élevé. Ainsi, il semble que plus la sécrétion de cette hormone est élevée, plus les nausées seront importantes. C’est au second trimestre de la grossesse que le taux d’hCG se stabilise et que les nausées s’arrêtent (pour la plupart des femmes). 

Des causes d’origine biologique

Les nausées de début de grossesse peuvent aussi être d’origine biologique. Des gynécologues et obstétriciens ont avancé plusieurs hypothèses : 

  • Une hormone du placenta agirait sur la thyroïde, qui provoquerait alors des nausées et vomissements
  • La sécrétion d’œstrogènes en grande quantité perturberait l’équilibre endocrinien et provoquerait les nausées
  • L’utérus grandit et comprime le diaphragme, ce qui provoque des nausées
  • La fatigue ressentie dans les premiers mois de grossesse entraîne un état nauséeux
  • Les nausées peuvent être causées par une carence en vitamines et notamment en vitamine B6


Une sensibilité aux odeurs accrue

La femme enceinte a l’odorat particulièrement développé. Ce mécanisme vise à l’empêcher d’ingérer des aliments avariés ou poisons, pour protéger le fœtus qui est particulièrement fragile durant le premier trimestre. L’hypersensibilité aux odeurs peut provoquer des nausées lorsque la femme enceinte est exposée à la pollution, les pots d’échappement, les parfums, la transpiration, les odeurs de nourriture… A noter que les stimulations sensorielles, autres qu’olfactives, comme les écrans (lumière bleue), peuvent aussi provoquer les nausées.

Les vomissements gravidiques

Les vomissements gravidiques ou hyperemesis gravidarum est une forme sévère et continue des nausées et vomissements de grossesse. Les vomissements gravidiques touchent entre 0,3 et 3 % des femmes enceintes. Les femmes enceintes touchées vomissent à un point où elles risquent de perdre du poids et de se déshydrater. L’hyperémèse gravidique risque de perturber l’équilibre des électrolytes et de provoquer un état de cétose, ce qui entraîne de la fatigue, des étourdissements et autres symptômes. Cet état dure généralement jusqu’à 12 à 14 semaines. 

Les causes des nausées sans lien avec la grossesse

Certaines femmes enceintes peuvent être sujettes à des nausées qui n’ont pas de lien avec la grossesse. Ces nausées peuvent être causées par les vitamines prénatales contenant du fer, des affections abdominales comme l’appendicite, une inflammation de la vésicule biliaire, des affections cérébrales comme les céphalées sévères, etc. Ces affections sont généralement accompagnées d’autres symptômes plus marqués comme des douleurs abdominales. 


Faut-il consulter un médecin pour les nausées de début de grossesse ?

En cas de vomissements gravidiques, il faut commencer à s’inquiéter si la femme enceinte présente des symptômes de perte de poids (plus de 5% du poids total corporel de la femme enceinte) ou de déshydratation. Il s’agit de complications qui demandent une prise en charge immédiate. Il est en effet essentiel de stopper les vomissements, réhydrater la femme enceinte et vérifier ses apports en nutriments pour éviter les carences, dangereuses pour le fœtus et l’état de santé de la femme enceinte. Dans certains cas, une hospitalisation pourra être envisagée.

Si les vomissements ne sont pas graves, en revanche, la femme enceinte n’aura pas besoin d’être prise en charge. Le docteur pourra cependant, en fonction de l’intensité des vomissements, prescrire des antiémétiques ou du Coca-Cola (qui contient du sucre, du potassium et du sodium).  


Quels aliments privilégier pour diminuer les vomissements ?

Eviter de s’exposer aux stimulations sensorielles accrues et aux odeurs fortes contribue déjà à réduire les nausées et les vomissements. Cependant, cela ne suffit pas. Les aliments à proscrire dépendent de chaque femme car certaines seront plus sensibles à certaines odeurs qu’à d’autres. D’une manière générale, on évitera les plats épicés ou frits.

En cas de vomissements, il est conseillé de faire 5 à 6 repas légers par jour pour éviter que l’estomac ne reste vide. L’idéal est de manger avant d’avoir faim. Il faut également boire fréquemment, de préférence entre les repas (environ 8 verres d’eau par jour). 

Les aliments à privilégier sont les aliments non irritants, comme le riz, la banane, la compote de pommes, le pain grillé, le blanc de dinde ou les fruits secs et oléagineux. L’eau gazeuse favorise aussi l’assimilation digestive. Les repas froids sont aussi à privilégier plutôt que les repas chauds.

Le matin, pour réduire les nausées matinales, on peut manger un ou deux biscuits (ou biscottes ou fruits secs) et rester allongée 5 à 10 minutes avant de se lever. On évitera les petits déjeuners lourds et gras, qui sont difficiles à digérer (brioches, beignets, gâteaux industriels, viennoiseries…). Le citron a des propriétés digestives, certaines femmes enceintes vont donc diminuer les nausées en buvant un citron pressé dans de l’eau tiède chaque matin au réveil. Il en va de même pour le gingembre : on peut le consommer confit ou en décoction de gingembre frais râpé ou gingembre en poudre.

Votre nutritionniste grossesse, Pascal Nottinger, saura vous accompagner.