Prendre RDV en ligne

Pascal Nottinger

LE BLOG

Guérir des troubles digestifs en début de grossesse

15 Mar, 2023 | Non classé

Les troubles digestifs de début de grossesse apparaissent souvent dès le premier trimestre et peuvent devenir de plus en plus intenses au cours de la grossesse. Ces troubles digestifs, des brûlures d’estomac et reflux gastriques, se manifestent après les repas, notamment après l’ingestion d’aliments acides ou gras. Très désagréables chez certaines femmes enceintes, ils peuvent parfois dégénérer en œsophagite, une inflammation de la muqueuse de l’œsophage, particulièrement douloureuse. Comment limiter au maximum les troubles digestifs de début de grossesse ? Découvrez les conseils d’un nutritionniste grossesse. 


Brûlures et remontées : les douleurs d’estomac les premiers mois de grossesse

Les troubles digestifs du début de grossesse ont plusieurs causes. Tout d’abord, les hormones qui sont produites au cours de la grossesse peuvent perturber le système digestif, d’une part en ralentissant la digestion des aliments, et d’autre part en causant le relâchement du pylore, le muscle constricteur qui est situé à l’entrée de l’estomac et permet de le garder fermé. L’hormone à l’origine de ces perturbations est la progestérone (aussi appelée hormone de grossesse). Les changements opérés par cette hormone visent à faire de la place au ventre en pleine croissance. 

Plus tard dans la grossesse, c’est-à-dire pendant le 3ème trimestre, les troubles digestifs peuvent être causés par la pression exercée par le fœtus en croissance, qui entraîne une remontée des liquides de l’estomac vers l’œsophage (les reflux gastriques). 


Comment améliorer sa digestion grâce à l’alimentation

Ces troubles digestifs sont inévitables car ils sont la conséquence des changements qui surviennent dans le corps de la femme enceinte. Toutefois, il est possible de les rendre moins désagréables en adoptant une alimentation adaptée et en prenant de bonnes habitudes.


Les bonnes habitudes à prendre pour guérir les troubles digestifs de début de grossesse 

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a quelques habitudes à prendre pour réduire les troubles digestifs de début de grossesse :

  • Réduire les quantités : l’idéal est de ne pas manger de trop grosses quantités à la fois. Il vaut donc mieux faire 5 à 6 petits repas répartis sur toute la journée plutôt que 3 à 4 gros repas.
  • Manger calmement et lentement : prenez votre temps pour manger, au calme, en position assise bien droite, et mâchez bien les aliments. 
  • Boire entre les repas plutôt que pendant le repas.
  • Attendre au moins une heure après manger pour s’allonger : en position allongée, l’acide gastrique pourra plus facilement remonter le long de l’œsophage. Il est donc conseillé, après un repas, d’attendre un peu avant de s’allonger. Le soir, attendez au moins deux heures après manger avant d’aller vous coucher. Une autre option est de surélever un peu le haut du corps avec un oreiller supplémentaire.
  • Privilégier les vêtements amples au niveau de la taille pour ne pas exercer de pression sur les organes digestifs. 


Quels sont les aliments à éviter pour guérir les troubles digestifs de début de grossesse ?

Il faut savoir que les aliments épicés, gras et acides sont les principaux fautifs aux troubles digestifs et remontées acides. Pendant la grossesse, les spécialistes conseillent donc aux femmes enceintes de limiter les aliments épicés, acides, trop gras ou trop copieux. Evitez également les aliments et les boissons qui vont stimuler la formation d’acide gastrique comme le café, l’infusion à la menthe et les boissons gazeuses. Evidemment, l’alcool et la cigarette sont également déconseillés pour favoriser une bonne digestion. 

Pour résumer, voici une liste des aliments à éviter pendant la grossesse pour éviter les troubles digestifs :

  • Les aliments épicés
  • Les aliments gras et frits, qui ralentissent la digestion (viandes grasses, fromages entiers, pâtisseries, charcuteries, fast food…) 
  • L’oignon et l’ail
  • La menthe verte et la menthe poivrée
  • Les aliments acides comme les agrumes (citron, orange, pamplemousse) ou les tomates
  • Les boissons gazeuses, qui augmentent les risques de ballonnements 
  • Les aliments qui contiennent de la théine ou de la caféine (thé, café, cola, chocolat) car ils favorisent le relâchement du sphincter


Quelle alimentation pour atténuer les troubles digestifs de début de grossesse ?

En revanche, certains aliments sont à privilégier en début de grossesse car ils vous permettront de mieux digérer. Par exemple, les aliments qui permettent de fixer l’acide sont à privilégier en cas de reflux gastriques, comme le pain blanc et les flocons d’avoine. De même, pour stimuler la digestion et protéger l’œsophage de l’acide gastrique, on peut consommer un yaourt ou un verre de lait après le repas. D’autres aliments permettent de calmer les troubles digestifs de début de grossesse : les amandes, la pomme de terre bouillie, les carottes crues… Du côté des fruits et légumes, on conseille de privilégier les poires, les courges et les pommes de terre. Enfin, en boisson, buvez plutôt de l’eau plate qui va activer la salivation et ainsi faciliter la digestion.

Suivez un professionnel, nutritionniste diététicien pour aller plus obtenir une nutrition personnalisée.