Pascal Nottinger

LE BLOG

Quel régime alimentaire pour un adolescent ?

17 Mar, 2021 | Pédiatrie

L’adolescence est une période particulière où la nutrition joue un rôle très important dans la croissance des garçons et de filles.  La diversité alimentaire à la puberté est primordiale pour garantir un équilibre entre besoins et apports nutritionnels de l’ado.

Pourquoi l’alimentation est-elle importante à la période de la puberté ?

Durant la puberté, l’organisme est encore en pleine croissance. Voilà la raison principale pour laquelle il ne faut pas prendre la nutrition d’un adolescent à la légère.

Selon le résultat de recherches récentes, ceux qui adoptent un régime méditerranéen, basé sur l’apport majeur en fruits et légumes, affichent de meilleures performances à l’école. Cette étude a été réalisée sur plus de 300 000 adolescents et pour une durée de 4 ans. En effet, avoir une alimentation équilibrée à cet âge booste les facultés cognitives des plus jeunes.

Mais au-delà de la réussite scolaire, manger sainement fortifie l’organisme. Le sujet sera moins affecté par les maladies telles : le rhume, le cholestérol, le diabète, les maladies cardiovasculaires ou encore le cancer.

Habituer l’adolescent à un régime riche en oligo-éléments le préservera à l’âge adulte contre de nombreuses maladies.

Par ailleurs, en incitant votre adolescent à prendre trois repas complets par jour, vous l’empêchez de grignoter tout au long de la journée. Son poids restera alors toujours stable et le taux d’ingurgitation de produits chimiques se verra moins élevé. Le surpoids chez les adolescents est un problème de santé publique qui passe par une alimentation équilibrée et une réduction des sucres ingurgités.

Un apport nutritionnel étudié favorisera en outre la croissance des os. Ces derniers seront plus solides. Aussi, votre adolescent vivra beaucoup mieux les changements hormonaux qui se passeront dans son corps. Le cerveau se développera dans d’excellentes conditions entraînant ainsi de meilleurs résultats à l’école. Mais plus encore, faire attention à l’alimentation à l’âge pubère garantit l’efficacité des organes dans leurs rôles respectifs.  

De plus, si vous associez un bon régime à des exercices physiques réguliers, les risques d’obésité sont éloignés.

Cela dit, pour que cela fonctionne, il faut se donner le temps de cuisiner chez soi. Les repas préparés peuvent être trop sucrés ou trop gras. Ce qui nuirait à la santé de votre enfant dans le futur L’idée est de limiter au maximum les sorties et les achats de plats surgelés et en conserves.

Que doit manger un ado et quel effet bénéfique sur sa santé ?

Si pour un enfant, les céréales, les produits laitiers, les fruits et les légumes composent un régime sain, chez l’adolescent, quelques réajustements sont nécessaires.

Le calcium reste le principal nutriment à favoriser pendant la période pubère. Cela afin de booster au maximum la santé des os. Grâce à une telle précaution, il y a moins de risque de se fracturer. Par ailleurs, à l’âge adulte, les chances de contracter une ostéoporose sont considérablement réduites.

Important de noter que l’apport nécessaire par jour varie selon le sexe. Pour une fille, il faudra environ 1300mg/jour jusqu’à ses 17 ans. Pour les garçons par contre, cette quantité augmente légèrement à1400 mg/jour.

Parmi les aliments riches en calcium pour les ados, on distingue le lait, le yogourt nature, le saumon, les sardines, et les haricots blancs. En ce qui concerne les légumes, vous ajoutez au menu les brocolis. Pour la boisson, le lait de soja et un jus d’orange feront une bonne alternative.

Le fer est le second oligo-élément indispensable à la croissance durant la puberté. L’adolescent étant encore hyperactif, une carence en fer pourrait engendrer plusieurs effets néfastes sur son organisme. On compte en outre parmi ces derniers la fatigue, le manque d’oxygénation du corps, et le dysfonctionnement des cellules.

En général, l’apport nécessaire pour un jeune homme et une jeune femme se situe aux alentours de 15 mg par jour.

Pour subvenir à ce besoin vital, les aliments à privilégier sont : les pois chiches, les amandes, le bœuf et le poulet grillés, les pommes de terre (à cuire sans retirer la peau), les lentilles et le soja cuit.

La quantité de protéine à intégrer par jour reste également à surveiller. Entre 13 et 17 ans, les nécessités d’un adolescent, fille ou garçon, augmentent. Tout au long de la puberté, il faut environ 50 g de protéines par jour voire plus s’il y a pratique fréquente de sport.

Les sources les plus conseillées sont la viande de bœuf, de volaille, de porc et de veau. Vous pouvez également intégrer au menu de vos jeunes, deux gros œufs au petit-déjeuner par exemple. Les produits laitiers constituent aussi une excellente alternative. Privilégiez en outre le yaourt, le camembert et le fromage blanc.

Enfin, les lipides. Ces derniers ont une importance particulière, car ils représentent jusqu’à 40 % de l’apport énergétique journalier. Pourtant, il n’est pas rare que l’on se trompe sur le type de gras à assimiler. On ne le dira que trop souvent, les fritures et les sauces grasses ainsi que le lard restent à éviter.

Pour trouver le nécessaire, on mise sur les poissons gras. Vous pouvez également utiliser de l’huile végétale dans la préparation de vos recettes. On parle notamment de colza, d’olive et de soja. 

Pour conclure, les adolescents sont certes plus autonomes que les enfants, mais les risques liés à une mauvaise alimentation sont grands. Il est donc important que les parents jouent un rôle d’accompagnement dans la nutrition de l’adolescent et bien surveiller leur alimentation afin d’éviter les situations sanitaires irréversibles à l’âge adulte. Les carences en calcium, en fer, en protéine et en lipides deviendront problématiques dans le futur. Apprendre à bien manger s’apprend dès l’enfance et se poursuivra à l’âge de la raison. Votre diététicien nutritionniste à Luxembourg vous aidera à mettre en place un plan nutritionnel efficace pour booster la croissance de votre ado sans privation et en étant à l’écoute de ses besoins.